mardi 29 avril 2014

NOTRE ABÉCÉDAIRE DE LA GRÈCE…


Arrivés en Grèce depuis juillet 2013, ce pays n'a eu de cesse de nous émerveiller par la beauté et la diversité de ses paysages (que nous vous laissons découvrir à travers nos articles).
Au fil des mois passés ici, nous avons appris à connaître ses habitants et leur façon de vivre. Toujours touchés par leur gentillesse, souvent amusés et parfois, aussi, énervés, voici notre abécédaire de la Grèce qui vous donnera, peut-être, envie de venir visiter, un jour, ce pays...

A comme Alimentation...

Tout le monde connaît quelques classiques de la cuisine grecque et le fameux régime Crétois a fait le tour du monde. La cuisine est simple et savoureuse mais, au bout de quelques mois, vous vous rendez compte que les tavernas présentent toutes, à peu près le même menu. Comme partout, on trouve, cependant, des spécialités régionales. Notre préféré : le spetzofaï (saucisses de pays cuisinés avec des poivrons, des tomates et des herbes) qui vient du Pelion.


Les grecs aiment la viande souvent servie sous forme de souvlaki (brochettes) mais aussi en stifado (ragoût) ou en keftédès (boulettes parfumées, par exemple, à la menthe et à l'origan). Il n'est pas rare de trouver de la chèvre au menu. On vous laisse le choix de goûter ou non... Le plat de viande sera presque toujours servi avec des "patatès" (pommes de terre).


Le poisson (psari) est cher mais on peut facilement se régaler sans se ruiner, de poulpe et de calamars fraîchement pêchés, simplement grillés et arrosés d'un filet de citron. Le bon plan pour manger du poisson est d'aller directement le chercher auprès des pêcheurs sur le port.


Les mezedes (mezze au singulier) peuvent constituer un repas à eux tout seuls et permettent de goûter plusieurs petits plats : melitzanosalata (purée d'aubergines), taramosalata (le tarama), anchois marinés, olives (les plus connues sont celles de Kalamata), fava (purée de gesses qui sont une sorte de lentilles)... La liste est trop longue pour tous les énumérer. Le mieux est de faire plusieurs bars différents car chacun compose son assiette de mezedes selon ses goûts et ses envies.



Les salades ne se résument pas à la seule "salade grecque" (ici, elle s'appelle en réalité "Horiatiki") composée de feta, tomates, concombre, olives et oignons mais, vous trouverez, aussi, de la salade de chou ou encore de la Horta (légumes verts cuits), ...



Le pain fut, pour nous, une très agréable surprise. En Grèce, le pain est aussi important qu'en France. Les boulangeries sont nombreuses et offrent un large choix de pains, blancs ou complets, longs ou ronds, au sésame... On y trouve aussi des encas salés (bien pratiques quand on va pique-niquer) telles que la tiropita (feuilleté au fromage) ou la spanakopita (feuilleté d'épinards). Et pour les gourmands, tout un tas de petits biscuits (la cannelle est beaucoup utilisée).


Dans les tavernas, aucun dessert ne vous sera proposé au menu. En revanche, on vous offrira une assiette de fruits ou du yaourti me meli (yaourt grec avec du miel) ou me glikos (fruits macérés dans du sucre). C'est un geste d'hospitalité et il est mal venu de le refuser.


Voilà un petit tour d'horizon de la cuisine grecque qui vous ouvrira, peut-être, l'appétit... Hormis les endroits touristiques, vous trouverez, sur votre table, une cuisine, certes, simple mais familiale à base de produits frais.

B comme Bières...

Ben oui, c'est quand même l'une des boissons que nous consommons le plus (mais avec modération évidemment...), une bonne bière fraîche désaltérante accompagnée de mezze à l'ombre d'une terrasse... Il en existe bien sûr  plusieurs marques mais les plus courantes sont :
La FIX dont le premier établissement ouvrit en 1864 puis la marque disparut dans les années 1980 pour revenir, en force, à la fin des années 1990.
L'ALPHA, le mot "alpha" dans le langage courant désigne un produit de qualité.
La MYTHOS, la plus récente, lancée en 1998.
Vous voulez commander une bière ? Demander "Mia bira, parakalo" (Mia est l'article indéfini féminin et parakalo, la formule de politesse signifiant s'il vous plaît). "Micri o megali", petite ou grande selon votre soif...


C comme Coût de la vie...

Évidemment, le coût de la vie paraîtra bien moins cher à un touriste français dans bien des domaines. Ainsi, l’addition (« logariasmo »), pour deux, dans une taverna ne dépassera pas les 30 € (entrée, plat, dessert et boisson) et vous n’aurez plus faim en sortant, c’est sûr ! Pour déjeuner sur le pouce, le prix du gyros est imbattable : 2 € !
Les prix des boissons dans les cafés n’ont rien, non plus, de comparable à ceux pratiqués en France : un frappé vous coûtera 1,50 €, une bière, 2 € / 2,50 € (avec mezze en général).

Toutefois, nous avons été surpris concernant certains produits trouvés dans les magasins d'alimentation (comparativement par exemple au Portugal ou à l'Espagne). Le lait et les produits laitiers sont assez onéreux, les produits surgelés également, vous trouverez peu ou pas de conserves… En revanche, il ne faut pas hésiter à faire ses courses dans les petits commerces de proximité notamment pour ce qui est de la viande et des fruits et légumes (oranges à 0,50 €/kg, tomates à 1,50 €/kg…).


Ou comme Café...

Vous trouvez trois sortes de cafés :

"Ena elliniko" qui est le café grec (similaire au café turc mais surtout ne demandez pas un café turc car les grecs sont assez susceptibles avec la Turquie surtout depuis l'affaire de Chypre). Le café est préparé dans un briki, un petit pot en cuivre.
"Ena kafé" considéré comme le café "français" mais qui est en fait un nescafé en poudre.
"Ena expresso" là, vous savez ce que c'est.
Le serveur vous demandera probablement la quantité de sucre désirée :
"Sketos" : sans sucre, "metrios" : moyennement sucré, "ghlikos" : très sucré.
Il vous sera toujours servi un verre d'eau avec votre café.


D comme Drapeau...

Vous le verrez flotter un peu partout, sur des maisons individuelles comme sur le fronton des églises.
Le drapeau grec présente deux types de motifs, les bandes horizontales alternativement bleues et blanches et la croix des mêmes couleurs située en haut à gauche. Bleu et blanc sont les couleurs de la Grèce. Le bleu symbolise le ciel et les mers, le blanc symbolise la pureté de la lutte pour l'indépendance du pays en 1821. La croix est celle de la religion orthodoxe.



Le drapeau de courtoisie d’Yvanan après 8 mois en Grèce… 
On a fini par le changer.

E comme Ellas ou Elladha...

Le pays se nomme "Ellas" ou "Elladha". Le mot "Grèce" que l'on utilise provient de l'appellation donnée par les Latins.

Ou comme Evzone...

L'un des symboles de la Grèce. Il s'agit des soldats d'élite qui veillent sur la tombe du soldat inconnu à Athènes. La tenue si caractéristique des Evzones comprend, entre autre, la fustanelle, jupe finement plissée.

Le saviez-vous ? Le nombre de plis de cette jupe est égal à 400, ce qui rappelle les années d'occupation turque entre 1421 et 1821, date de l'indépendance.


F comme Frappé...

"LA" boisson du peuple grec. Il vous suffit de regarder les tables en terrasse ou observer les grecs se promenant dans les rues avec un gobelet rempli de la fameuse boisson.
Le café frappé se boit froid dans de grands verres avec « to kalamaki », la paille indispensable pour le boire dans de bonnes conditions. Sa préparation consiste à mélanger de la poudre de lait, du nescafé, de l'eau et des glaçons, et à émulsionner le tout avec un petit mixeur. Pour ce qui est de la dose de sucre, allez voir au mot café. Si vous y prenez goût et que vous pensez être en manque une fois rentrés chez vous, allez acheter un mixer que vous trouvez facilement dans un magasin et continuer à vous croire en Grèce en préparant votre frappé à la maison!

"Ena frapé metrio rhoriss gala, parakalo" ça c'est le frappé que nous buvons c'est à dire moyennement sucré et sans (rhoriss) lait (gala) (si vous voulez du lait, ce sera "me (avec) gala (lait).


Ou comme Feta...

Eh oui, pas de Grèce sans feta ! Le plus célèbre des fromages grecs, fabriqué à partir du lait de brebis. Le saviez-vous ? Le mot feta signifie aussi tranche, mot que nous utilisons bien souvent quand nous allons faire nos courses.
Mais ce n'est pas le seul fromage. Il en existe bien d'autres, kefalotyri, mizithra, kaseri, mais c'est au hasard que nous les goûtons car il n'est pas facile de traduire le nom de chacun. Dans la majorité des cas, il s'agira de fromage de brebis seul le " graviera " est un fromage de lait de vache.
Si vous en avez l'occasion, dans une taverna, goûtez au "Saganaki" qui est une tranche de fromage fondu servi sur un toast ou dans un caquelon. C'est trop bon...


G comme Gyros...

Le sandwich grec par excellence. Fait de fines lamelles de viande, avec oignons, tatziki et quelques patatès (frites), le tout enroulé dans une galette de pita. Vous en trouverez à tous les coins de rue mais tous ne se valent pas et si vous pouvez en déguster de savoureux avec une sauce onctueuse et une viande délicatement parfumée et grillée, d'autres en revanche peuvent se révéler bien gras. Mais vous ne pouvez pas quitter la Grèce sans avoir goûter le fameux gyros.

Le saviez-vous ? Le mot gyros signifie tourner (notre mot latin giratoire a la même racine) et tire son expression du fait que la viande tourne sur une broche.


H comme Hislop

Victoria Hislop est l'auteur du livre "L'île des oubliés". Cette île, c'est celle de Spinalonga qui se situe en Crète. Le livre retrace l'histoire d'une jeune anglaise qui découvre l'histoire de sa famille liée à celle de Spinalonga, qui fut pendant longtemps une lèprerie et qui peut encore se visiter de nos jours. Pourquoi ne pas profiter d'être en Grèce pour découvrir un roman dont l'histoire se déroule justement sur les lieux de vos vacances ?


I comme Iconostase...

Littéralement "station à icônes", ce sont de petites chapelles votives, familiales présentes dans tous les paysages, et sur tous les chemins, dans les villages mais aussi les maisons.
Si elles sont le plus souvent dédiées à la mémoire d'un proche disparu (d'où leur multiple présence au bord des routes), elles peuvent, également, être destinées à remercier Dieu à l'occasion d'un événement heureux.
À l'intérieur, on trouve de petits objets destinés au culte : icône imprimée, bouquet, bougie ou brûle-encens.
L'iconostase est entretenue par la famille.


J comme Journée...

Comment se déroule une journée à la grecque? Elle diffère notablement de la journée à la française.

Le Grec se lève tôt, vers 7H00, avec une longue matinée qui se termine par le messiméri (l'heure du déjeuner) aux alentours de 13H00. La plupart des administrations ferment à cette heure-là pour ne rouvrir que le lendemain. Après un déjeuner léger, vient le moment de la sacro-sainte sieste qui se termine vers 17H00. C'est simple, s'il vous arrive de vous promener dans les rues entre 14H00 et 17H00, vous constatez vite combien toute la ville semble endormie.

Puis vient l'apoyevma, c'est-à-dire, l'après-midi qui commence à 17H00 pour se terminer vers 20H00. C'est aussi le moment où on cesse de souhaiter kalimera, bonne journée, pour passer à kalispera, bonne soirée.
Période où l'activité reprend, les commerces rouvrent, en général jusqu'à 21H00, les rues s'animent et les terrasses se remplissent.

La soirée, vradhi, commence par la volta, la promenade sur le port ou la place, et le repas du soir ne commencera pas avant 22H00. D'ailleurs, si vous allez au restaurant et si vous voulez être entourés de grecs, n'arrivez pas avant 21H00. Pour patienter, allez boire un verre avec un mezze en terrasse et vous pourrez profiter d'une véritable ambiance grecque dans la taverna où vous irez.
  
K comme Komboloï...

Quezaco ? Vous verrez souvent les hommes grecs faire tourner cet objet entre leurs doigts. S'il ressemble à un chapelet, son rôle n'est pas du tout religieux. Le Komboloï est un passe-temps équivalent à la cigarette, qui occupe les doigts mais sans menacer la santé. Le principe de base consiste à faire tourner l'objet de doigt en doigt en gardant le mouvement giratoire à une vitesse qui peut paraître hallucinante.
Il est composé, classiquement, de 21 grains qui sont faits, à l'origine, d'ambre mais on en trouve, maintenant en toutes sortes de matière : plastique, bois ou os.


Ou comme Karaghiozis...

Le théâtre d'ombres est une forme de divertissement très populaire en Grèce. Le personnage principal de ce théâtre est le spirituel et espiègle Karaghiozis. La scène est un théâtre de marionnettes sur lequel est tendu un rideau : les ombres colorées des personnages se projettent sur la toile blanche. Certaines pièces mettent en scène des aventures légendaires de la Grèce antique. Ce fameux Karaghiozis fut importé à Lyon au XIXe siècle  où il prit le nom de Guignol.


L comme Laïcité...

L'idée d'une séparation de l'Église et de l'État est proprement impensable en Grèce : la constitution elle-même affirme avec force la place de l'Église au sein de l'Etat. Le pays est orthodoxe à 98 % et la religion est présente partout. Vous croisez un nombre incroyable d'églises, petites ou grandes, en pleine ville ou perdues sur une route de campagne. Fréquemment, vous verrez un pope en train de faire ses courses ou attablé à une terrasse de café. Ces popes sont d'ailleurs des fonctionnaires et, par conséquent, rémunérés par l'État. Le ministère qui gère les écoles s'intitule " Ministère de l'Éducation nationale et Affaires religieuses" !
Le saviez-vous ? Un pope peut être marié s'il a convolé avant de devenir pope mais s'il est pope et souhaite se marier, là c'est tant mis pour lui !

La dure vie d’un pope…

Ou comme Langue...

Bien sûr, la langue grecque n’est pas la plus facile à appréhender et ce serait vous mentir que de vous garantir que vous saurez aligner trois phrases à l’issue de votre séjour ! L’alphabet grec n’est pas des plus aisés mais il peut être utile de savoir le déchiffrer surtout si vous louez une voiture et que vous voulez sortir des sentiers battus.
Nous, qui sommes ici depuis plusieurs mois, parvenons à déchiffrer le grec mais nous n’avons appris que peu de mots et sommes bien incapables de faire des phrases. Dans bien des cas, l’anglais sera la langue de secours.
Évidemment, vous pouvez tout de même apprendre quelques mots essentiels, ce qui sera toujours apprécié de la population locale.

Lire « Petit Beurre »

« Tintin au Tibet »

Là, c’est juste pour le blog ! 

M comme Mastic...

Dès l'Antiquité, la petite île de Chios tirait sa richesse de l'exploitation de la gomme provenant de l'arbre, le lentisque qui est une variété de pistachier. C'est l'ancêtre du chewing-gum. De nos jours, une vingtaine de villages sur l'île continue à produire le mastic et c'est le seul endroit au monde. Il entre dans la fabrication d'une multitude de choses, des cosmétiques au chocolat en passant par l'ouzo. Il existe sous plusieurs formes : huile, pot ou tube. Si vous voulez le goûter, essayez le chewing-gum au mastic de la marque "ELMA". On vous laisse découvrir le goût...


N comme Non...

Le 28 octobre, la Grèce fête le jour du Non, "Oxi" en grec. Cette journée rappelle le refus du premier ministre Metaxas face à l'ultimatum lancé par Mussolini exigeant la reddition de la Grèce en 1940. Jour férié, les défilés militaires et des écoliers ont lieu un peu partout dans le pays.

La fête du « Non » à Poros

 O comme Ouzo...

Que serait la Grèce sans l'Ouzo ? Boisson traditionnelle que vous verrez sur toutes les tables, c'est l'ouzo de Lesbos qui est le plus réputé et c'est l'île où on en produit le plus. Il en existe plus de 700 marques différentes mais les plus connues sont celles de Plomari, l'ouzo Mini (le nom venant de la minijupe portée par la jeune fille sur l'étiquette) et l'ouzo 12. Cet alcool anisé qui titre 40° est transparent et devient laiteux lorsqu'on lui ajoute de l'eau ou des glaçons. Si désaltérant l'été, méfiez-vous, il aura vite fait de vous monter à la tête. Mais en le consommant avec modération, n'hésitez pas à goûter différentes marques car chacune possède des saveurs particulières. Notre préféré, l'ouzo Samara que nous n'avons trouvé que dans le golfe de Corinthe


P comme Periptero...

Présent à tous les coins de rue, le périptero est un kiosque vendant un grand choix de journaux et de périodiques, des bonbons et des glaces, des cigarettes (vous trouverez rarement des tabacs) et tout un tas de babioles. C'est fou ce qu'ils arrivent à mettre dans une si petite surface ! On compte près de cinquante mille périptero répartis sur l'ensemble du territoire grec. Très pratiques, ils restent ouverts toute la journée (bien souvent le dimanche contrairement à tous les autres magasins) jusque tard le soir.
C'est là que vous trouverez les chewing-gum "ELMA" (voir M comme Mastic).


Q comme (Là, on n'a pas trouvé !!! D'autant plus que la lettre n'existe pas dans l'alphabet grec)...

R comme Retsina...

La première gorgée de Retsina risque de vous arracher une grimace ! Les grecs ont l'habitude de dire qu'on ne commence à apprécier ce vin qu'à partir du second verre. Personnellement, nous n'en sommes pas convaincus... Il s'agit en fait d'un vin parfumé à la résine de pin. Il y a plus de trois mille ans, le vin était conservé dans des amphores et les Grecs les scellaient avec de la résine de pin afin d'en assurer l'étanchéité à l'air. La tradition a été conservée.

Mais rassurez-vous, vous trouverez une grande variété de vins selon la région. Bien sur, le choix se fera le plus souvent au hasard faute de réussir à déchiffrer l'étiquette et de connaître les vins du pays. Mais la découverte ne fait-elle pas partie des vacances ?

Le saviez-vous ? Vin se dit "krassi", rouge "kokino", blanc "lefko" et rosé "rozé" (vous voyez, c'est facile la langue grecque !).


S comme Sites...

Bien sur, vous ne manquerez pas de sites à visiter en Grèce où que vous soyez. Selon la région où vous vous trouverez et selon vos envies, vous découvrirez toujours un endroit qui vous émerveillera. En faire une liste serait impossible et nous n'avons pas tout visité loin s'en faut. Mais des quelques endroits que nous avons eu la chance de voir, voici ceux qui nous ont le plus marqués sur le continent : l'Acropole et son musée (superbe) qui valent de s'arrêter à Athènes (qui en tant que ville nous a peu séduits), le monastère d'Osios Loukas (une merveille d'architecture byzantine), Delphes (site grandiose au pied du mont Parnasse), les Météores (monastères construits sur d'étroits pitons rocheux, impressionnants) et tant d'autres... Sans oublier, au-delà des sites antiques, les paysages et les villages, ceux en bord de mer mais aussi ceux des montagnes où vous serez toujours accueillis chaleureusement et notre endroit préféré, notre petit coin de paradis, la région du Pelion.





T comme Tatziki...

Là, tout le monde connait et c'est vrai qu'on en mange beaucoup ici. Chacun a sa propre recette et le tatziki que vous gouterez dans telle taverna ne sera pas tout à fait le même que celui de la taverna d'à côté.
Voici ma recette simplissime que je prépare en en un tour de main quand nous avons des invités de dernière minute : hachez un concombre à la rappe (gros trous) et le laissez dégorger quelques minutes dans une passoire avec une petite poignée de sel, mettez une grosse cuillère de yaourt grec (on en trouve partout maintenant) dans un saladier avec la pulpe d'une belle gousse d'ail, puis mélangez sauce et concombre et au frais, le tour est joué. Si vous en avez sous la main, ajoutez de la menthe ou de l'aneth, c'est encore meilleur. Un bateau copain nous a fait goûter, un jour, une variante au curry, pas mal non plus.


Ou comme Tsipouro...

À ne pas confondre avec l'Ouzo. Le Tsipouro est une eau-de-vie de marc de raisin. Il se boit pur et est servi dans de petites bouteilles de moins de 20 centilitres. En Crète, on le trouve sous le nom de raki et dans les Cyclades, c'est le Souma.
Attention, c'est fort, on vous aura prévenu !


U comme Ulysse...

Il est l'un des héros les plus célèbres de la mythologie grecque.
Roi d'Ithaque  (l'une des îles ioniennes), il est marié à Pénélope dont il a un fils, Telemaque. Il participe à la guerre de Troie. Après la victoire des Grecs, Ulysse veut revenir à Ithaque mais il erre de rivage en rivage pendant dix ans, ses aventures étant relatées dans l'Odyssée d'Homère dont il en est le personnage central.


V comme Voiture...

La voiture représente, certainement, le meilleur moyen de découvrir le pays. La liberté qu'elle procure vous permettra de sillonner les routes grecques et de partir à la découverte de petits villages reculés où le temps semble suspendu. C'est donc l'un des moyens de locomotion que nous préférons. En revanche, il faut savoir que le Grec a... comment dire... une façon bien à lui d'interpréter le code de la route. S'il roule, en général, vite, on ne dénote aucune attitude agressive dans sa conduite. On a remarqué, fréquemment, leur fâcheuse habitude de coller au train arrière de notre voiture de location. Cependant, cela ne dure jamais très longtemps car le Grec trouve toujours une solution pour vous doubler. En effet, il est de tradition de faciliter au maximum le passage de la voiture qui souhaite aller plus vite. Comme les routes sont parfois à une seule voie, la solution toute trouvée a été de rouler sur la voie d'arrêt d'urgence qui devient, en fait une voie de circulation. Si ça étonne un peu au départ, on finit par s'y habituer. Il est vrai que parfois, cela nous a occasionné quelques sueurs froides quand on se retrouve sur une voie à double sens avec quatre véhicules sur ces deux voies (oui, les deux voies d'arrêt d'urgence de chaque côté et les deux voies de circulation classiques, vous me suivez ?). Mais sinon, cela n'est pas plus dangereux qu'ailleurs et l'on s'en sort très bien.
Un petit conseil : tâchez de parvenir à lire les panneaux (pour les grands axes, pas de panique, tout est traduit) mais si vous vous aventurez un peu au-delà des routes classiques, vous serez bien contents de pouvoir lire les panneaux (parce que demander votre route risque d'être encore plus difficile...).

W comme ... Là aussi, on a séché...

X comme Xenos...

... Qui signifie étranger. L'âme grecque est modelée par une tradition que était déjà sacrée dans l'Antiquité : Philoxenia, l'amour de l'étranger. Nous ne sommes pas les premiers à dire que le peuple grec est accueillant et hospitalier. Si l'échange avec les habitants n'est pas facilité par la langue qui constitue un sacré barrage, leur gentillesse et leur patience compensent largement. Apprenez quelques mots en grec et vous serez récompensé par un large sourire du Grec en face de vous qui louera votre effort... Et qui vous répondra en anglais en général (forcément, on est très vite démasqué même si on aligne deux mots en grec !).

Y comme Yaourt grec...

Mmm... Un régal dont on ne se lasse pas. ., Quand vous goûterez, pour la première fois, le vrai yaourt grec, vous constaterez que cela n'a rien à voir avec celui que vous trouvez sur vos étalages. Sa texture onctueuse et fondante est un vrai délice. Accompagnez-le de miel du pays (yaourti me meli parakalo) ou de glyko (fruits confits dans du sucre) et dites-nous ce que vous en pensez.


Z comme Zorba le Grec...

Le film Zorba le Grec qui immortalisa le personnage le plus truculent de la littérature grecque moderne est sorti en 1964 et fut le premier succès international d'un cinéaste grec, Mihalis Kakoyannis.
Ce film est adapté du roman "La vie et l'état d'Alexis Zorba" de Nikos Kazantzaki sorti en 1946.
L'histoire : Basile, un jeune écrivain britannique retourne en Crète pour hériter d'une mine. Il y rencontre Zorba, un Grec exubérant qui insiste pour lui servir de guide. Tout oppose ces deux hommes, leurs caractères, leurs façons de vivre et pourtant, ils deviennent amis.
C'est une formidable leçon de tolérance et une magnifique histoire d'amour et d'amitié que ce film.